Nos chroniques



Nos chroniques

SummerSlam 2021 : Entre attentes, surprises et désillusions !

 

Deux ans que nous n'avions pas assisté à un SummerSlam avec la présence de l'univers de la WWE.  Deux ans que nous trépignions d'impatience à l'idée de retrouver une salle comble. Deux ans que nous espérions des surprises et des retours. Mais est-ce qu'après ces deux années d'attente, les propositions de la WWE ont-elles été à la hauteur? C'est ce que je vais essayer de décrypter dans cette chronique spéciale SummerSlam !

 

          Un début de show prometteur

Qu'il était loin le temps où une foule en délire exultée à l'entrée d'un de ces catcheurs favoris. Qu'il était loin le temps où l'on entendait des chants "This Is Awesome!", "Oly Shit!" ou encore "We Want Table" résonnaient dans une arène pleine à craquer! Mais ça y est! Enfin! Depuis hier ce temps d'abstinence est (pour l'instant) derrière nous! La WWE nous a acceuilli dans l'Allegiant Stadium de Las Vegas avec la promesse de nous procurer des frissons, de la joie et des surprises. 

PUBLICITÉ


Il est 2heures du matin (heure française) quand cette édition 2021 du WWE SummerSlam commence officiellement. La salle est pleine à 100%,une première pour la WWE depuis près d'un an et demi (excepté WrestleMania qui a effectué le même nombre de spectacteurs mais sur deux nuits) et l'une des premières fois aux USA où la jauge pleine est observée dans un cadre sportif. Il est donc 2h du matin, je suis dans mon lit et je me réveille tout doucement de ma micro-sieste. Pendant que je bois mon café, la WWE nous diffuse la promotion de la soirée et je me demande : "Par quel match allons nous commencer cette longue soirée de catch?". 

J'étais loin d'imaginer que la fédération nous offrirait le match pour les titres par équipe de Raw comme combat d'ouverture. Un match qui s'est avéré raffraichissant (c'était le moment ou jamais vous allez me dire) et où l'alchimie entre le jeune Riddle et l'experimenté Orton a bien fonctionné. Le combat a connu des rebondissements et a globalement été d'une bonne qualité technique. Je dois vous faire une confidance, je croisais très fort les doigts pour que RK-Bro l'emporte... Je n'ai rien contre AJ Styles, bien au contraire, mais je ne suis pas du tout fan de Omos. Pour moi, il n a pas grand intérêt dans un ring de catch si ce n'est de remplacer les anciens poids lourds de la fédération. Enfin bref, ce petit aparté étant terminé, revenons à nos moutons. 

Nous étions donc bien chauffés par ce premier affrontement, et le reste de la carte laissait présager que l'excitation n'allait pas retomber de la soirée. Oui enfin bon... c'était sans compter sur la présence d'Eva Marie... Sérieusement, en quoi est-elle divertissante? Le seul moyen qui lui permet d'être remarquée sur un ring de catch, ce n'est pas par ses prouesses techniques et artistiques mais bien par sa longue chevelure rose. Vous l'aurez compris, ce match m'a refroidi comme un Mr Freeze tombait au fond du congélateur et qui est là depuis des années. Pourtant j'aime beaucoup le travail que fait Alexa Bliss, elle excèle littéralement dans sa gimmick. Il faudrait seulement que la WWE la mette réellement en avant. D'ailleurs, pourquoi pas dans la course au titre féminin de Raw ou même de Smackdown?

Heureusement, le match se termine rapidement et il est enfin l'heure de la seconde défense de titre de la soirée. Dans le catch, deux titres (considérés comme mineurs aujourd'hui mais bien majeurs autrefois) sont plus prestigieux que les autres. Il s'agit bien évidemment du titre Intercontinental et du titre des Etats-Unis. Cela tombe bien ! C'est l'heure pour Sheamus de remettre sa ceinture en jeu. De manière générale, ce combat a été bon. Les deux hommes ont donné de l'intensité et nous ont offert un match agréable. Un spinning kick et reckoning permettent à Damian Priest de détronner le champion en titre et de détenir son premier titre en solo dans le main roster. C'était là la première surprise de cette nouvelle édition. 

Cette première partie du show se termine par le premier combat de Smackdown et par n'importe lequel puisqu'il s'agit du match père/fils vs frères. Rey Mysterio et son fils Dominik ont l'opportunité de réécrire l'histoire pour la deuxième fois en devenant à nouveau les champions par équipes du show bleu. Ce match a été formidable! Nous avons retrouvé un Rey-Rey, aux couleurs d'un certain Macho Man, au sommet de son art. Ce match été à couper le souffle du début jusqu'à la fin, et bien que j'espérais une victoire des deux mexicains, je dois dire que j'étais tout de même satisfait de voir les frères Usos conserver leurs ceintures, 

Bref avec ces deux derniers combats, la WWE avait su me redonner de l'engouement pour l'événement et elle redonnait un petit coup en annonçant le match pour le titre féminin de Smackdown. 

 

          Un retour attendu mais gâché 

Il est donc l'heure pour Bianca Belair de défendre l'or qu'elle a obtenu lors de WrestleMania 37. La championne en titre est la première a effectué son entrée. Nous attendons tous d'entendre Michael Cole s'égosillait " IT'S BOSS TIME !" mais c'était sans compter sur l'intervention de Greg Hamilton. Ce dernier nous annonce que Sasha Banks n'est pas en mesure de combattre ce soir et que c'est Carmella qui prend sa place. Là je me dis : " Ca y est, on va avoir le droit à un  affrontement entre les deux histoire de fatiguer Belair puis Sasha va venir à la fin de la rencontre ". Que ni ni ! Après de vagues joutes verbales entre les deux femmes, voici que la musique de Becky Lynch retentit. Je me dis que ce n'est pas possible, qu'elle n'est pas là. BORDEL DE M**** mais si elle est là ! Quel bonheur! Quel bonheur de la revoir après 16 mois d'absence. Elle semble en très bonne forme et je me dis que nous allons assisté à un match de folie furieuse... et bien non! La fédération a réussi à gâcher ce qui était l'un des retours les plus attendus de ces derniers mois. A quel moment les officiels ce sont-ils dit : "Tiens on va faire revenir Becky pour squasher Bianca". Quel désastre ce booking. L'effervescence que j'avais est aussitôt retombée... Je m'attendais à, enfin non... JE VOULAIS un match digne de ce nom. 

Mais je n'étais pas au bout de mes peines... Après ce moment intense puis décevant, voilà que Jinder Mahal est apparu. C'est pour moi le deuxième match de la soirée sans intérêt. Qu'est ce que l'on en a à foutre de cette rivalité entre les deux ex membres de 3MB? Qu'est ce que cela nous apporte? Drew est sans conteste devenu l'une des top stars de la fédération et sous pretexte qu'il ne peut plus (pour l'instant) concourir pour le titre de la WWE, on le fout dans une storyline bidon? Dans ce cas-là, autant lui faire prendre du repos bien mérité... Vous l'avez compris, ce match ne m'a pas emballé et fort heureusement il a été expéditif. 

Sur le papier, cette édition 2021 du SummerSlam avait plusieurs matchs qui donnaient l'eau à la bouche. Le Triple Threat Match pour le titre féminin de Raw opposant la championne Nikki ASH à Rhea Ripley et à la Queen Charlotte Flair, en faisait partie. Je ne m'attendais pas à du très grand spectacle et je n'ai pas été déçu. Les trois jeunes femmes nous ont proposés quelque chose de bon parfois même de très bons et malgré quelques petites erreurs de justesse, ce combat m'a plu. Le résultat était prévisible il y a quelques semaines à l'annonce de la défense de titre mais pendant le combat tout n'étais pas aussi sûr. Quoi qu'il en soit, la WWE nous a offert un moment d'anthologie avec la victoire de Charlotte et l'obtention de son douzième titre mondial. Espérons simplement que ce nouveau règne durera bien plus longtemps que le précédent.

 

          Une fin de show MAGISTRALE 

Il est un peu plus de 4h30 quand la fédération de Vince McMahon nous propose le premier de ces trois main event. Après des semaines de bataille acharnée entre les deux hommes, il est enfin l'heure pour The Architect Seth Rollins et pour le Hall Of Famer Edge, d'en découdre à coup de manchettes et autres upercuts. Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai trouvé que cette rivalité a été très bien construite et très bien ficellée au cours de ces derniers semaines. Smackdown est sans conteste le show hebdomadaire le plus intéressant du côté de la WWE (je ne prends pas en compte NXT) et cette rivalité y a contribué fortement. La WWE nous fait un petit récap de l'histoire qui lie les deux hommes depuis 2014 avant que Seth Rollins n'effectue son entrée. Même après avoir vu le segment "Brood Bath" la veille, j'étais loin de m'imaginer qu'Edge allait effectuer une partie de son entrée sous le thème song du Brood. Je dois dire que cela m'a rendu nostalgique de la période Attitude Era (que je n'ai malheureusement pas connu en vrai, alors imaginez si cela avait été le cas!). 

L'affrontement entre les deux hommes a été à la hauteur de mes espérances. Seth Rollins a tout donné pour essayer de vaincre The Rated R Superstar et l'a également forcé à puiser au plus profond de son arsenal. Cela nous a permis de nous délecter à nouveau du Edgecator, prise qui a d'ailleurs permis, entre autres, à Edge de remporter la victoire. La seule note négatif de ce combat est que je me suis inquiété pour la santé du multiples champion du monde. Je sais que son opération s'est bien déroulée et qu'il a eu le temps de se remettre, et je suis un énorme fan de lui, mais je me suis inquiété sur le risque que sa blessure se réouvre. Malgré toute l'affection que je lui porte, je pense qu'il faudrait qu'il envisage une retraite définitive à plus ou moins court terme. 

Cette dernière partie du show a également été marquée par un moment "WHAT THE FUCK" inutile. Je parle bien sûr de l'altercation entre Miz/Morrison et Xavier Woods. Tout comme le segment de Shinsuke Nakamura (bon il nous a fait profité de la folie de McAfee!), la WWE aurait pu nous épargner cela.

J'ai toujours apprécié Goldberg, plus par rapport à sa période WCW que WWE. Cependant je ne l'ai jamais apprécié au point de le voir devenir Universal ou WWE Champion a plus de reprises ces 5 dernières années, que des lutteurs talenteux comme Miz ou Kofi Kingston. Hier soir je voulais donc le voir perdre au profit d'un Bobby Lashley conquérent. Et c'est ce qui s'est produit pour mon plus grand plaisir. Et pour autant, le match n'a pas été de courte durée. Je m'attendais à avoir un squash de Goldberg comme d'habitude, mais MVP et le All Mighty en ont décidé autrement. Je dirais donc que ce combat m'a plu et le segment post match où Lashley met KO le fils du Hall Of Famer m'ont conquis. J'émets juste une petite rétissence concernant la suite de cette rivalité... nous verrons bien (ou pas, cela dépend si vous suivez Raw) dans les prochaines semaines. 

On venait de dépasser 5h30, Paris se levait, il était 5h30 est j'avais bien sommeil (pour paraphraser la chanson "Il est 5h" de Jacques Dutronc). J'avais sommeil oui. J'avais les yeux lourds  oui. Mais c'était l'heure du match qui me donnait le plus envie sur cette carte. C'était l'heure du retour du Champ John Cena sur un ring de la WWE. Je suis un gamin de la génération Catch Attack sur NT1 et hier soir j'ai eu l'impression de faire un retour dans le passé. Si en 2015 ou 2016 vous m'aviez dit : "John Cena va affronter Roman Reigns pour le titre à SummerSlam", j'aurais sûrement dit "Oh non pas encore une fois...". Aujourd'hui on est en 2021 et mon discours est totalement à l'opposé de celui dont je viens de vous faire part. Pourquoi me direz-vous? Tout simplement parce que j'ai toujours apprécié John Cena mais aussi et surtout parce que ces deux dernières années j'ai appris à apprécier Roman Reigns. Sa gimmick du "Tribal Chief" est de loin sa meilleure et j'espère pour lui (et pour nous) qu'il va la conserver encore très longtemps. Son association avec Paul Heyman est la meilleure chose qui lui soit arrivée. The Head Of The Table comme on doit le prénommer maintenant, est plus à l'aise que jamais au micro. Il est également plus divertissant sur le ring et on remarque qu'il fait des efforts pour s'améliorer. Il est aujourd'hui l'une des têtes d'affiches du show bleu mais aussi de la WWE toute entière. Le combat qui a opposé les deux hommes hier soir m'a reveillé de manière plus forte que les 3L de café Grand Mère que je bois chaque matin avant d'aller au travail. J'ai vascillé au début à cause de la fatigue, mais les réactions de la foule m'ont tenu en haleine tout le long du combat. D'un côté je voulais voir John Cena écrire l'histoire et devenir champion mondial pour la dix-septième fois mais d'un autre côté je ne voulais pas voir Roman Reigns perdre son titre après tant d'efforts de sa part. 

Les deux hommes se sont littéralement données corps et âmes dans cette rivalité, leurs segments au micros ont été divertissants d'une très grande qualité, et leur affrontement hier soir n'a pas dérogé à la règle. Après le compte de trois par le champion universel sur John Cena, je pensais que l'événement était finit. Je commençais à me préparer pour aller dormir... mais la WWE nous a reservé une dernière grosse surprise. Une surprise qui a littéralement effacé de ma mémoire (sur l'instant) les mauvais passages de cette édition. BROCK LESNAR vient de faire son retour à la WWE. On n'y croyait pas! C'était impensable après toutes les spéculations qui fusaient sur internet ces derniers mois. Il semblerait donc que la WWE ait su trouver les mots justes (ou le chèque juste peu importe) afin de motiver The Beast à revenir. J'ai hâte de voir les prochaines semaines du côté de Smackdown, parce que cette rivalité même si c'est du réchauffer, promet d'être très intéressante avec un Paul E. Dangerously qui sera tiraillé entre ses deux poulains. 

 

Pour conclure, je dois dire que cette édition du SummerSlam m'a diverti même si elle m'a déçu. Mes émotions ont été partagées entre attente, surprise et désillusion mais globalement j'ai été heureux de visionner en direct cet événement. Et vous? Qu'en avez-vous pensez? Quelles sont vos réactions à froid? N'hésitez pas à nous le dire en bas de cette chronique ou bien même sur les réseaux de Catch-Newz. 

 

Je vous remercie de m'avoir lu, je vous souhaite une belle fin de journée et un bon NXT TakeOver. On se retouve bientôt sur Catch-Newz et d'ici là soyez prudents mais surtout... soyez heureux. La vie est belle, ne l'oubliez pas!

Crédit photo : WWE


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2021 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche