Nos chroniques



Nos chroniques

Review RAW vs SmackDown - 21 et 22 janvier 2019

Crédit photo : WWE

Étant donné que cette chronique est la première d’une nouvelle série hebdomadaire sur le site, permettez-moi donc d’abord de vous présenter rapidement son concept avant de commencer la review. Comme son nom l’indique, le but est de faire une chronique sur les deux weekly du main roster, c’est-à-dire partager un ressenti tout à fait personnel et subjectif par rapport aux contenus des shows, des histoires proposés etc. L’objectif n’est donc pas de parler de tout ce qui s’est déroulé, mais plutôt de livrer un point de vue personnel sur certains matchs, certains segments ou certaines promos qui m’ont interpellé en bien ou en mal et d’essayer d’en faire une analyse en tant que fan (et futur lutteur, mais avant tout en tant que fan). J’insiste fortement sur le côté subjectif des propos qui seront écrits car le catch est avant tout une expérience vécue personnellement, ce qui fait que l’on ne voit pas tous les choses de la même manière. Cette chronique hebdomadaire a donc pour objectif de partager chaque semaine mon opinion sur les shows et surtout que vous partagiez le vôtre également car c’est le plus intéressant de voir comment une même chose peut être analysée et perçue différemment. Quant à l’idée de confronter Raw et Smackdown pour savoir lequel des deux a été le plus divertissant, c’est simplement par pur nostalgie des jeux WWE avant que 2K ne prennent le relais. Cela étant dit, j’espère que le concept vous plaira, et bonne lecture.

 

RAW est (enfin) redevenu agréable à regarder

Il en aura fallu des évènements pour que cela arrive, entre la chute des ratings, la gueulante générale des fans, ou bien encore l’annonce de la AEW, mais Raw semble enfin sur la bonne voie. C’est loin d’être parfait, mais au moins le show est parsemé de petits éléments qui laissent entrevoir de bonnes choses pour le futur.

Prenons la division Tag team par exemple : certes, elle est toujours dans un état déplorable. Mais peut-être pouvons nous considérer les segments d’hier comme une reconstruction. Déjà, cela fait plaisir de voir que le public du main roster semble totalement adhérer aux Heavy Machinery. Ces mecs parviennent à être hilarant tout en produisant de bons matchs et donc être une équipe solide. S’ils intègrent définitivement le roster de Raw, cela ne peut être qu’une bonne chose. Mais surtout, la WWE a semblé nous teaser la reformation de The EdgeHeads. Cela faisait tellement plaisir de revoir Zack Ryder à la télé, et puis si cette reformation a effectivement lieu, l’histoire que la WWE peut raconter avec ces deux lutteurs est à la fois simple et efficace : ensemble ils étaient champions par équipe, une fois séparés, l’un n’arrête pas de perdre, l’autre n’apparaît même plus durant les shows, autant reformer l’équipe pour relancer leur carrière. En bref, soit on peut se dire que Bobby Roode & Chad Gable sont toujours des champions totalement osef et que The revival ont encore perdu, soit on peut se dire qu’au final une division dans laquelle figure potentiellement Heavy Machinery, Zack Ryder & Curt Hawkins, la Lucha House Party, Bobby Roode & Gable, The Revival (ils ne sont pas encore parti) et AOP, ça peut être plutôt intéressant niveau work rate et diversité des personnages, surtout quand on repense qu’il y a quelques mois il n’y avait que la B-team, The ascension, Titus Worldwide ou ce genre de team qui ne fait pas (plus) vraiment rêver.

Du côté des Main-eventers, on peut dire que la WWE réussi plutôt bien à protéger tout le monde. Et même si au final, il y a très peu de chances que Finn Balor ne parvienne à battre Brock Lesnar, au moins juste l’annonce du match à raviver énormément d’intérêt autour du titre universel, et l’on aura sûrement droit à un excellent match au Royal Rumble avec une affiche totalement inédite donc ce n’est pas si mal. D’ailleurs, c’est intéressant de voir des Seth Rollins ou Finn Balor mentionner explicitement qu’ils ne sont pas le genre de lutteur que la WWE souhaitent mettre en avant à cause de leur physique. Cela rajoute encore plus de signification à leur potentielle victoire, comme si la compagnie était prête à abandonner sa vision du physique qu’un main-eventer de WrestleMania doit avoir (même si on sait que non). Chez les femmes, Sasha Banks est redevenue est pertinente en même pas deux semaines, dommage qu’elle ne serve probablement que de bouche-trou à Ronda Rousey avant d’aller chercher les titres par équipe. Par contre, le moment of Bliss était assez gênant, cette sorte de bagarre générale semblant sortir tout droit de l’époque des Divas. Heureusement, Nikki Cross m’a personnellement fait beaucoup rire. Son personnage n’a tellement rien à faire dans ce genre de segment que cela en devient drôle de la voir faire la folle au milieu de toutes ces gamines qui se chamaillent. Le personnage de Lacey Evans a probablement pas mal d’avenir également peu importe la brand, cette première promo présentant la présentant de manière convaincante à ceux qui ne regardent pas NXT.

Enfin, la midcard n’a pas été une perte de temps comme cela aurait pu l’être il y a encore un mois. Ou presque. Elias (toujours excellent) nous met littéralement en chanson les plaintes des Fans concernant sa feud avec Baron Corbin (qui reçoit des heats toujours plus grosses), c’est-à-dire que ça doit faire bien 6 mois qu’on a ce match chaque semaine et que bordel pourquoi Corbin s’habille encore comme s’il était le General Manager. Comble de l’ironie, on a encore droit à ce match juste après. L’art du trolling probablement. Mais au moins, je suis content de voir que Bobby Lashley est enfin booké comme la brute qu’il devrait être, ce qui rappelle de bons souvenirs de quand il était à la TNA. J’avoue avoir eu peur quand j’ai vu le podium de bodybuilding, je me préparais déjà mentalement à le revoir montrer ses fesses, mais cela a donné finalement un segment agréable où même Appollo Crews a réussi à obtenir une réaction de la foule. Mention spéciale à Corey Graves qui a dû rappeler à Renee Young qu’elle était mariée lorsque le double-biceps de Bobby commençait à un peu trop l’enthousiasmer.

En bref, un épisode de Raw beaucoup moins excitant que la semaine dernière, mais qui a le mérite d’avoir su se montrer drôle par moment, pas souvent cringe, et qui laisse de bons espoirs pour le futur.

 

SmackDown toujours au top

Du côté de Smackdown, on peut globalement dire que c’était un très bon épisode où il est difficile de trouver des choses à redire.

Certes, tout ce buil-up autour de Mandy Rose et Naomi pour un vieux match de 5 minutes peut être assez décevant. Mais à côté de ça, toutes les feuds ont clairement réussi à hyper pour le Royal Rumble de ce week-end. Daniel Bryan qui nous sort semaine après semaine des promos extraordinaires, Becky Lynch et Asuka qui montrent à quoi ressemble une véritable brawl entre des catcheuses (et non pas ces sortes de crêpages de chignon qu’on peut voir à Raw), un Samoa Joe qui redevient enfin menaçant, Randy Orton qui nous sort un « RKO outta nowhere » digne de ce nom, et puis surtout quel match encore entre Rey Mysterio et Andrade « Cien » Almas. On pourrait se plaindre que c’est une affiche digne de Wrestlemania, et non pas pour un random épisode de Smackdown, mais bon ce serait un peu le comble de se plaindre d’avoir des bons matchs à la WWE tout en réclamant un meilleur produit.

Même les segments backstage étaient très drôles. R-Truth est hilarant quand il ne fait pas des « dance break », et surtout ça fait du bien de voir les New Day un peu en retrait comme ça. On peut profiter de leurs conneries sans fin sans pour autant qu’il monopolise la division Tag Team. D’ailleurs, parlons-en. Même si The Miz fait un travail remarquable pour essayer de nous impliquer dans cette storyline, j’espère vraiment qu’ils vont rester loin des titres par équipe pour laisser un peu de crédibilité à The Bar. Ce serait bien d’arrêter de leur faire perdre leur titre dans des moments humiliants. Bien évidemment, on fait comme si le titre US n’existait pas. De toute façon, c’est une feud pour le kick-off, et il semblerait que cela ne compte pas officiellement chez la WWE (coucou Survivor Series).

 

RAW ou SD Live ?

Au final, j’ai grandement apprécié ce Smackdown, bien plus que Raw, et remporte donc ce premier duel, même si ce dernier s’est grandement amélioré. Dans tous les cas, la hype pour le Rumble qui présente une carte qui fait bien saliver est tout à fait présente.


 Recommandé pour vous

Encore plus: | |

Participant(s) à cette conversation

  1. Commentaire(s) (2)

  2. Ajouter le vôtre

Commentaire(s) (2)

This comment was minimized by the moderator on the site

Oui belle revue en effet et perso vu que je regarde Raw sur AB1 ils on la politesse de coupé les segment Osef (donc pas vue elias et Corbin) du coup je doit avouer que j'ai beaucoup aimé ce Raw a part en effet le moment of bliss très gênant pour toute les meuf impliquer dans le combat mais qui avait aussi l'annonce du retour de Alexa qui fait très plaisir et surtout une vrai utilisation d'un call up de NXT avec Lacey Evans qui vient clairement ce mettre au niveau d'un alexa ou des mains...

Oui belle revue en effet et perso vu que je regarde Raw sur AB1 ils on la politesse de coupé les segment Osef (donc pas vue elias et Corbin) du coup je doit avouer que j'ai beaucoup aimé ce Raw a part en effet le moment of bliss très gênant pour toute les meuf impliquer dans le combat mais qui avait aussi l'annonce du retour de Alexa qui fait très plaisir et surtout une vrai utilisation d'un call up de NXT avec Lacey Evans qui vient clairement ce mettre au niveau d'un alexa ou des mains eventeuse de SD (en regardant les combat de becky et Asuka) puis bon Lacey evans crève l'écran littéralement quand elle est la on voie qu'elle même avec Bliss a coté

le segment avec Lashley était drôle et fun (encore plus avec nôtre duo de commentateur )

Et surtout j'ai remarquer la qualité des promo qui était globalement très au dessus rien que le segment Balor/Vince/strowman/Heyman/lesnar était parfait,Le nombre de punchline était super cool,quand heyman te dit même les miracle on peur de Brock lesnar moi j'ai eux mon petit frisson

Lire la suite
This comment was minimized by the moderator on the site

Excellente revue.

Il n'y a aucun commentaire de publié ici pour l'instant.

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2019 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche