Newz WWE



Newz

Trish Stratus revient sur le segment où elle aboie à quatre pattes

 

Invitée pour une session Questions/Réponses avec des fans lors d’une convention, Trish Stratus a répondu à une question au sujet d’un fameux segment avec Vince McMahon où elle s’est mise à quatre pattes pour aboyer.

 
 

Elle nous dit :

 

“Vince m'a présenté le scénario comme cela : "On va avoir un scénario où tu aboies comme un chien, où tu es vraiment humiliée et où tu touches le fond. Et j'ai dit : "Génial !" Parce que je savais que quelques semaines plus tard, j'aurais ma revanche sur lui et que je le giflerais sur la plus grande scène de toutes, WrestleMania, et que je me retournerais contre lui. J'ai continué à me défendre, sans avoir besoin d'un homme sur qui m'appuyer et en me battant pour ce que je devais défendre.

On me pose souvent des questions à ce sujet, et la plupart des gens disent : "Oh, tu te souviens que tu devais aboyer comme un chien et faire cette chose si dégradante ?" Pour le personnage, ça l'était, oui, parce que c'était ce que le personnage devait traverser. On ne parle pas à Halle Berry quand elle a dû se faire abuser par untel ou untel, tu sais, c'est un personnage.

Pour moi, c'était essentiel que le personnage touche le fond, qu'il ait la clairvoyance de dire : "Je peux m'en libérer. Je ne laisserai pas cela m'arriver à nouveau et je vais aller de l'avant." Et vous savez quoi ? 22 ans après, on en parle encore !"

 

Trish Stratus a récemment révélé qu’elle était ouverte à l’idée de revenir sur les rings pour un combat face à Becky Lynch après avoir vu sa meilleure amie l’affronter plus tôt dans l’année lors de Elimination Chamber.

 

La session Questions/Réponses avec Trish Stratus :

 

Le fameux segment entre Vince McMahon et Trish Stratus :

Crédit photo : WWE


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2022 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche