Newz WWE



Newz

D'autres réactions après les licenciements à la WWE

 

Nous n'allons pas éternellement refaire le fil de la soirée de ce jeudi 15 avril 2021 qui a vu 10 superstars être renvoyées de la WWE. Une fois les noms communiqués par la ligue américaine, Twitter s'est enflammé pour remercier les catcheuses et les catcheurs malheureusement concernés par cette vague massive de départs. Nous vous avions déjà proposé un article regroupant quelques réactions mais d'autres sont tombées au fil des heures.

Ainsi, nous allons mettre en avant quelques tweets provenant d'anciens ou d'actuels talents de la WWE. À commencer par Peyton Royce elle-même, renvoyée cette semaine. Sa longue déclaration reprend les grandes lignes de celle publiée par son ancienne partenaire Billie Kay. Elle y remercie les fans, Vince McMahon, Triple H, sa famille et son mari. Elle termine sur des mots encourageants en précisant qu'elle sait que sa carrière n'est pas terminée et qu'elle a hâte de voir ce que l'avenir lui réserve.

 
 

De son côté, Kairi Sane a partagé une photo prise avec les IIconics. Elle y ajoute cette phrase : "Je ne sais pas combien de fois votre gentillesse a pu me sauver".

 

Paige s'est montrée un peu plus amère en déclarant : "Je suis choquée par certains licenciements... Les IIconics étaient et sont toujours des filles en or. Peyton Royce, Billie Kay, je vous aime tellement les filles. Vous êtes des stars et vous continuerez à l'être [...]".

 

Pour ce qui est de Carmella, elle a partagé un tweet très succinct mais clair.

 

Aussi, Thea Trinidad (Zelina Vega) a également tweeté quelques souvenirs avec les IIconics.

https://twitter.com/TheaTrinidad/status/1383111761830817794?s=20

 

Bref, Peyton Royce et Billie Kay semblaient faire l'unanimité au sein du vestiaire de la WWE.

 

Crédit photo : WWE


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2021 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche