L'Aventure WM



#AventureWM : WWE Hall of Fame 2019 !

 

Informations utiles sur le WWE Hall of Fame 2019 !

- La cérémonie du Hall of Fame aura lieu le samedi 6 avril 2019 au Barclays Center de Brooklyn, New York.

- Diffusion : Sur le WWE Network à 1H Paris ou 19H Montréal. Le résumé sera disponible sur Catch-Newz EN LIVE. Le tapis rouge va commencer à Minuit Paris ou 18H Montréal et sera diffusé sur Catch-Newz.

 

Classe du Hall Of Fame 2019 !

Le premier groupe intronisé au Hall of Fame 2019 est… D-Generation X !

Est-ce que vous êtes prêts ? C’est une question à laquelle sans doute tous les fans répondront oui puisqu’il est plus que logique de voir un des clans phares de la WWE être intronisé au Hall of Fame. Composé de Triple H, Shawn Michaels, Chyna, X-Pac, Road Dogg et Billy Gunn, le groupe rebelle est en effet un des clans les plus populaires de l’histoire, histoire qu’ils ont d’ailleurs marqué en groupe comme en solo. Shawn Michaels sera d’ailleurs la deuxième personne à être double Hall of Famer après Ric Flair, même s’il ne fait aucun doute que Triple H rejoindra le duo bien assez tôt.

Mais revenons à D-Generation X, un groupe né de l’amitié entre Triple H et Shawn Michaels. Le duo, alors rejoint par Chyna et Rick Rude avant pour habitude de se moquer et défier l’autorité en place, ce qui conduisit Bret Hart à les traiter de « dégénéré », apportant ainsi la base du futur nom du groupe. Une rivalité éclate alors avec la Hart Foundation qui se concluera par le fameux Montreal Screwjob. Par la suite le clan sera détenteur du titre WWF et du titre Européen et commence à devenir incontournable. Malheureusement pour le groupe, Shawn Michaels devra, après WrestleMania XIV, prendre du temps hors des rings et Triple H en profite alors pour recruter de nouveaux membres, à savoir X-Pac et les New Age Outlaws.

En rivalité avec The Nation, D-Generation X devient ensuite un des éléments majeurs de la fédération, aidant à la fois à basculer en pleine Attitude Era et aidant par la même occasion la compagnie à rivaliser avec la WCW. Les images de DX arrivant à la salle de la WCW avec un char d’assaut font d’ailleurs parti des moments marquants des Monday Night War. De nombreux titres plus tard, le groupe se sépare avant de se reformer rapidement entre fin 1999 et fin 2000 au sein de la Corporate DX.

Il fallu alors attendre plus de 6 ans avant de voir un nouveau signe de la D-Generation X. Triple H et Shawn Michaels, devenu ennemi depuis la fin de leur association, finissent finalement par s’allier de nouveau face à Vince McMahon et le Spirit Squad. Ce retour tant attendu de DX permit à la WWE de sombrer une nouvelle fois dans la folie et les blagues habituelles du groupe, qui en profita au passage pour récupérer de nouveau titres par équipes. Cependant, elle pleine rivalité avec Rated RKO, Triple H se blesse sérieusement au genou et le groupe disparait de nouveau des radars, jusqu’en 2009 où ils reviennent affronter la Legacy et récupérer ensuite un énième titre par équipe face à Jeri-Show. L’équipe s’arrêtera alors en 2010 avec le départ en retraire de Shawn Michaels, Triple H laissant le lendemain le signe X sur le ring, signifiant au passage la fin du groupe.

D-Generation X n’a cependant pas totalement disparu puisque le groupe se réuni de temps à autres lors de grosses occasions, comme par exemple lors du 25ème anniversaire de Raw où ils ont partagés un moment sur le ring avec le Balor Club, ou encore le match effectué fin 2018 à Crown Jewel face aux Brothers of Destruction.

L’arrivée de D-Generation X au sein du Hall of Fame permettra au passage de satisfaire les fans demandant l’intronisation de Chyna au Hall of Fame depuis le décès de cette dernière. Mais avec autant de membres prestigieux, de titres remportés et de moments historiques, cette intronisation ne surprendra personne, et si vous n’êtes pas d’accord, ils auront sans doute deux mots pour vous…

---

Le deuxième catcheur intronisé au Hall of Fame 2019 est… Honky Tonk Man !

Sera introduit par : Jimmy Hart

Ca va swinguer cette année au Hall of Fame avec l’arrivée du Honky Tonk Man ! Certes il n’a remporté qu’un titre intercontinental durant son passage à la WWE mais résumer sa carrière à ça serait une erreur. Tout d’abord il est celui qui a eu le plus long règne de champion au sein de la WWE, en plus d’avoir marqué cette discipline de son charisme et son personnage marquant.

Tout commença pour lui en 1977 au sein de la fédération de Henry Rogers, en équipe avec Koko B. Ware sous le nom de « Dynamite » Wayne Farris. Il fait ensuite rapidement équipe avec Larry Latham au sein des Blond Bombers, avec qui il rencontre un premier succès. C’est ensuite en 1986 qu’il arrivera à la WWE, reprenant le look de l’icône du rock’n’roll Elvis Presley, sous le nom de Honky Tonk Man.

Cependant, il aura du mal à gagner l’adhésion des fans et un vote aura lieu résultant au rejet des fans pour son personnage. Ce sera l’occasion pour lui de devenir heel tout en s’attachant les services de Jimmy Hart. Il entrera alors en rivalité avec Jake « The Snake » Roberts puis, en 1987, parviendra à vaincre Ricky Steamboat pour le titre Intercontinental. Ce sera le seul titre de sa carrière au sein de la WWE mais il effectuera un règne qui restera dans l’histoire de par sa longueur, pas moins de 454 jours. Il se présentera alors comme le plus grand champion intercontinental de l’histoire mais perdra cependant son titre en seulement 31 secondes face à l’Ultimate Warrior lors de SummerSlam 1988.

Suite à la perte de son titre, il fera ensuite équipe avec Greg Valentine au sein des Rythm and Blues avant de quitter la fédération en 1991. Trois ans plus tard il effectue son arrivée à la WCW mais n’y restera que peu de temps suite à de nombreux désaccord avec la direction de la fédération. Après de nombreux passages dans diverses fédérations indépendantes où il remportera quelques titres, il reviendra à la WWE après une très longue absence, en 2008. Il affronte alors Santino Marella lors de Cyber Sunday pour le titre intercontinental et débute une rivalité avec ce dernier. Il fera également une apparition à la Lucha Underground, lors de la saison 3, en tant que directeur de prison.

C’est donc pour ses passages remarqués sur les rings et son règne de champion record qu’il ne surprendra personne de voir le Honky Tonk Man intégrer le Hall of Fame de la WWE.

---

La troisième personne intronisée au Hall of Fame 2019 est… Torrie Wilson !

Chaque année une catcheuse est intronisée au Hall of Fame de la WWE et cette année, cet honneur revient à Torrie Wilson. Certes elle n’a pas forcément marqué l’histoire par ses performances sur le ring, mais elle reste un des noms féminins incontournable à son époque.

A l’époque modèle fitness, c’est à la fin des années 90 que Torrie Wilson fait son entrée dans le monde du catch, du côté de la WCW alors qu’elle visitait les coulisses du show en compagnie de son petit amie de l’époque. Il lui est alors proposé d’accompagner Scott Steiner sur le ring sous le nom de Samantha et ce fut le premier pas pour elle dans ce business, qui durera au final plus d’une dizaine d’année. Alors à la WCW, elle fut ensuite la manager de nombreux catcheurs tels que David Flair, Shane Douglas, Billy Kidman ou encore les Filthy Animals.

C’est ensuite en 2001 qu’elle va faire ses débuts à la WWE, suite au rachat de la WCW, en tant que membre de l’Alliance. Ses compétences athlétiques et son habilité sur le ring font d’elle une catcheuse parfaite pour la WWE de l’époque. Elle est alors associée à son amie et parfois rival Stacy Keibler avec laquelle elle débute face à Trish Stratus et Lita. Elle poursuivra ensuite son chemin en solo, s’accociant tout d’abord avec Tajiri avant d’entamer une rivalité controversé avec Dawn Marie.

En 2003, Torrie Wilson pose ensuite pour Playboy, ce qui entrainera une rivalité avec Nidia puis avec Sable. Elle fera ensuite équipe en 2005 avec Candice Michelle et Victoria au sein des Vince’s Devils pour alors affronter Trish Stratus et Ashley Massaro. On fera par la même occasion la connaissance de sa chienne Chloé, qu’elle amènera régulièrement avec elle sur le ring. Elle se retournera finalement face à ses coéquipières ce qui conduira à un match face à Candice Michelle lors de WrestleMania 22.

Après un duo avec Carlito, Torrie Wilson partira à Smackdown en 2007 avant de finalement stopper sa carrière en 2008 après plusieurs blessures. Elle se lancera alors dans le Torrie Wilson Fit afin d’aider d’autres personnes à se remettre en forme. Elle reviendra sur les rings à l’occasion du Royal Rumble 2018 ainsi qu’à la Battle Royal d’Evolution, le premier pay-per-view féminin de la WWE.

Au final Torrie Wilson aura été une figure marquante de l’ère féminine de l’époque. Elle fut une des figures principales des matchs tels que les Bra and Panties ou encore Pillow Fight, un style de match typique de l’époque. Mais limiter Torrie Wilson à ce genre de match serait une erreur et son intronisation au Hall of Fame ne devrait pas souffrir de contestation de la part des fans.

---

La quatrième personne intronisée au Hall of Fame 2019 est en réalité une équipe : les… Harlem Heat !

Quand on parle de duo incontournable dans l’histoire de la WCW, il n’est pas rare de voir surgir le nom des Harlem Heat. L’équipe composée de Booker T et de Stevie Ray était en effet une des équipes les plus dominantes durant les années 90, remportant par la même occasion plus de 10 fois les titres par équipes de la WCW.

Pour les deux frères avaient cependant commencé à faire équipe bien avant la WCW. Connu tout d’abord sous le nom des Huffman Brothers, ils prennent changent ensuite de nom d’équipe pour s’appeler The Ebony Experience au sein de la Global Wrestling Federation en 1992, où ils remportèrent d’ailleurs le titre par équipes de la fédération à plusieurs reprises.

Mais c’est à l’été 1993 que leur carrière décolle réellement lorsque les frères Huffman signent à la WCW. Ils apportent avec eux un style très direct, très ghetto et s’adressent même directement aux fans derrière leurs écrans. Ils menacent de démolir les catcheurs qui seront face à eux sur le ring, ce qu’ils feront d’ailleurs très régulièrement. Ayant prit le nom de Harlem Heat, le duo ne perd en effet pas de temps et rejoint vite les plus grandes superstars de la fédération de l’époque sur le ring, comme par exemple Sting, le British Bulldog ou encore Ric Flair. Ils feront même équipe avec Sid et Vader afin de participer aux inoubliables WarGames.

Mais c’est réellement que lorsqu’ils s’associeront à Sensational Sherri, elle aussi devenue membre du Hall of Fame, qu’ils arriveront au sommet, réussissant à obtenir leur premier des nombreux titres par équipes de la WCW qu’ils remporteront. Après avoir prit les titres à Stars & Stripes, ils entrent en rivalité avec les Steiner Brothers, les Nasty Boys ou encore Sting et Lex Luger. De nombreuses rivalités qui les conduiront à pas moins de 7 autres titres par équipes. Mais en 1997, leurs chemins finissent par se séparer et les deux frères se séparent. Stevie Ray devient alors membre de la nWo tandis que de son côté, Booker T débute une carrière solo qui sera elle aussi riche en titre, obtenant ainsi plusieurs fois le titre Television de la WCW.

C’est après une séparation longue de deux années que les deux frères se réunirent de nouveau, reformant les Harlem Heat et devant alors faire face à une division par équipes bien différentes de celle qu’ils avaient connus par le passé. Ils vaincront cependant les Jersey Triad pour remporter leur huitième titre par équipe en 1999. Deux autres titres viendront ensuite compléter leur collection avant d’être rejoint par une femme, Midnight. Ce fut alors le début de la fin pour les Harlem Heat qui finissent rapidement par se séparer et entrer en rivalité, où Booker T devra affronter la nouvelle équipe de son frère, les Harlem Heat 2000.

Le duo se reformera finalement une dernière fois en 2015 pour un tout dernier match au sein de la fédération détenue par Booker T, remportant au passage les titres par équipes de la fédération. C’est donc une équipe incontournable de la WCW et des années 90 qui arrive au Hall of Fame et son intronisation ne fera pas l’ombre d’une polémique tant elle est méritée pour les deux frères.

---

La cinquième personne intronisée au Hall of Fame 2019 est aussi une équipe : la… Hart Foundation !

C’est une équipe historique qui débarque cette année au Hall of Fame avec la Hart Foundation. Composée de Bret Hart et du regretté Jim Neidhart, cette équipe est sans conteste une des équipes au sommet des années 80 et du début des années 90. S’ils ont été seulement par deux fois champions par équipes de la WWE, leur aura dépasse grandement l’analyse d’un simple palmarès.

Tout commença pour eux en 1985, lorsqu’ils arrivent à la WWE accompagné de Jimmy Hart. La technique du Hitman mélangé à la rudesse du Anvil propulse très rapidement l’équipe au sommet et le duo remporte ainsi durant l’année 1987 son premier titre par équipe face aux British Bulldogs. Alors au sommet de la division par équipe, ils sont alors trahi par Jimmy Hart qui fini par quitter le duo. Ils affronteront alors les futures équipes à qui Jimmy Hart prêtera main forte comme les Rougeau Brothers, Demolition ou encore Rhythm and Blues.

En 1990, la Hart Foundation a afin réussi à retirer Jimmy Hart de son chemin et peut ainsi de nouveau concentrer leurs efforts sur la conquête des titres par équipes. Ils vaincront ainsi les Bolsheviks en seulement quelques secondes lors de WrestleMania VI avant de remporter leurs seconds titres par équipes face à Demolition dans un 2-out-of-3 Falls Match lors de SummerSlam 1990. Cependant, le duo arrivera en réalité bientôt au bout du chemin puisqu’ils finiront par se séparer un an plus tard, à l’été 1991.

La Hart Foundation a cependant laissé une trace indélébile sur la division par équipe et dans la mémoire des fans. Bret Hart deviendra par ailleurs une seconde fois Hall of Famer de la WWE cette année.

En 1997, la Hart Foundation se reforme d’ailleurs mais intégrera dans son rang plusieurs autres catcheurs comme Owen Hart, le British Bulldog ou encore Brian Pillman. Ils prendront alors le nom de New Hart Foundation, un clan qui remportera d’ailleurs tous les titres possible à l’époque à la WWE même si aucun des deux membres originels ne remportera à nouveau les titres par équipes à ce moment. Cependant le décès de Brian Pillman cumulé au célèbre Montreal Screwjob et le départ de Bret Hart mettra un terme au clan. Bret Hart retrouvera d’ailleurs son coéquipier Jim Neidhart à la WCW.

 ---

La sixième personne intronisée au Hall of Fame est… Brutus Beefcake !

Sera introduit par : Hulk Hogan

 Il est temps pour le Hall of Fame de faire un petit tour chez le barbier, puisque Brutus Beefcake fait son entrée au Temple de la Renommée !

Brutus Beefcake est arrivé à la WWE en 1984 où, déjà, il accordait une grande importance à son physique. Mais limiter Beefcake à un simple catcheur préoccupé par l’aspect physique serait une erreur car il est aussi un vrai compétiteur, enchainant les victoires et parvenant à prendre place au tout premier WrestleMania de l’histoire. Mais c’est cependant au sein de la Dream Team qu’il remportera son premier succès majeur. Associé à Greg Valentine, il remportera ainsi les titres de champions par équipes en 1985.

En 1987, lors de WrestleMania III, nous assistons à la fin de la Dream Team lorsque Greg Valentine et leur manager Johnny Valiant se retourne contre Brutus Beefcake. Mais ce dernier ne perdra pas de temps et interviendra le soir même lors du match de Roddy Pipper, aidant ce dernier à remporter son Hair vs Hair Match face à Adrian Adonis. Beefcake se charge alors lui-même de raser la tête d’Adonis, et cet événement marquera la carrière de Brutus Beefcake à jamais…

En effet ce dernier s’entrainera à l’art du rasage et prendra le surnom de « The Barber » qui l’accompagnera jusqu’à la fin de sa carrière. Avec son énorme paire de ciseaux, il devient rapidement un des catcheurs les plus populaires des fans tout en étant en même temps redouté de ses adversaires. Il utilisera d’ailleurs régulièrement sa Sleeper Hold, sa prise fétiche, afin d’ensuite couper les cheveux de ses adversaires.

Ami proche de Hulk Hogan, il a souvent croisé la route de ce dernier, allant jusqu’à affronter des monstres tels que Zeus. Cependant, The Barber arrivera tout de même à faire son bout de chemin en ayant à de nombreuses reprises l’occasion de remporter le titre intercontinental, que ce soit face à Honky Tonk Man ou bien Mr. Perfect, à qui il infligera sa première défaite à WrestleMania VI. Cependant, Beefcake ne parviendra jamais à remporter un titre solo.

En 1990, Brutus Beefcake est cependant proche de mourir lors d’un accident de parachute ascensionnel. Il subit des chirurgies reconstructives qui, après un arrêt de carrière, lui permettent d’effectuer un retour miraculeux sur les rings en 1991. Il ouvre alors son Barber Shop, un talk show dans lequel il invite de nombreuses superstars du moment. Cela lui permet de briller de nouveau sur les rings de la WWE en attendant de pouvoir combattre de nouveau, ce qu’il fera en 1993 à la surprise générale. Alors cible du Million Dollar Man et d’IRS, Beefcake combat alors avec un masque protecteur et est aidé par son ami de toujours, Huk Hogan. Les Mega Maniacs vaincront alors Money Inc lors de WrestleMania IX.

Il partira ensuite en direction de la WCW en 1994, jusqu’en 1998, sous le surnom de The Butcher, avant de jouer le rôle d’un personnage amnésique, puis du Zodiac dans les Dungeons of Doom, puis The Booty Man avant de changer une nouvelle fois pour devenir The Disciple, signe de ses difficultés à s’imposer à la WCW et d’une carrière approchant de la fin. Il combattra ensuite dans quelques fédérations indépendantes jusqu’en 2010.

Si ça carrière a été durement marqué par son grave accident, il ne fait cependant aucun doute que Brutus « The Barber » Beefcake a su être un catcheur incontournable de son époque.

---

Le Warrior Award 2019 sera décerné à… Sue Aitchison !

C’est devenu une habitude, chaque année nous avons le Warrior Award qui est remit à une personne lors de la cérémonie du Hall of Fame. Cette année c’est au tour de Sue Aitchison de recevoir cette récompense récompensant les personnes ayant fait preuve d’une grande persévérance et courage face aux difficultés.

Ce trophée, donné comme toujours par Dana Warrior, veuve de l’Ultimate Warrior, sera donc donné à Sue Aitchison. Cette employée de la WWE travaille pour la compagnie depuis plus de 30 ans. C’est nottament elle qui a développé un partenariat à long terme avec Make-A-Wish, une fondation avec laquelle la WWE a aidé à réaliser le rêve de plus de 6000 enfants. Aitchison est également une des personnes à l’origine du WrestleMania Reading Challenge, donnant l’envie de lire à des milliers d’enfants à travers le monde.

Toujours à la WWE, Sue Aitchison affirme qu’elle compte poursuivre ses efforts que ce soit avec Make-A-Wish ou d’autres organisations afin d’impacter positivement la vie des enfants et de leurs familles à travers le monde.


 Recommandé pour vous

Participant(s) à cette conversation

  1. Commentaire(s) (4)

  2. Ajouter le vôtre

Commentaire(s) (4)

This comment was minimized by the moderator on the site

Mickie james l'année prochaine sans doute

Dernière édition du commentaire il y a environ 4 mois par RealBenji RealBenji
This comment was minimized by the moderator on the site

Il ressemble bien à Bruce Campbell !

This comment was minimized by the moderator on the site

Christian ?

This comment was minimized by the moderator on the site

Si je faisais une prédiction, ce serait celle-ci

The Rock inducted dans le WWE Hall of Fame par John Cena

Il n'y a aucun commentaire de publié ici pour l'instant.

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2019 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche