Nos interviews



EXCLUSIF : L'interview de Catch-Newz avec Daniel Bryan !

 

wwecwc danielbryan

C'est un document inédit que vous allez pouvoir lire aujourd'hui. En effet, il y a de cela quelques semaines, l'entreprise de communication européenne affiliée à la WWE nous contactait pour une offre plus que sympathique. En marge du WWE CruiserWeight Classic 2016, la compagnie proposait à Catch-Newz de participer à un entretien téléphonique avec Daniel Bryan. Après une approbation éclair, je me préparais pour un moment assez particulier dans la vie d'un accro au Catch, interviewer un des plus grands noms de la WWE. La conférence se déroulait sur une plateforme où rien n'était au hasard, me faisant réaliser ma chance.

Le jour-j arrivé, l'entretien était placé sous le signe de l'excitation, il faut dire que le casting journalistique tenait promesse. Pensant être entouré d'éditorialistes spécialisés dans le Catch, j'étais soudainement au milieu d'un sacré groupe. Avec moi sur le serveur, des journalistes du Mundo Deportivo (journal sportif majeur en Espagne), de l'Indian Business Times (média de référence en Inde), ou encore d'ESPN (tout simplement le leader de la télé sportive aux U.S.A). Après avoir authentifié mon identité, et m'être payé une longue série de questions triviales venant des médias non-spécialisés, mon tour arrivait. L'entretien pouvait commencer.

 

<< Salut à toi Daniel, c'est pour Catch-Newz.com en France, c'est un vrai honneur de t'avoir avec nous. Je voulais rapidement te poser quelques questions concernant la sélection des participants. En connaissant ton illustre carrière en indépendant, je voulais savoir si tu avais eu ton mot à dire sur la sélection des compétiteurs, y'avait-il un gars en particulier que tu voulais plus que tout dans le tournoi ?

Non, ils ne m'ont pas vraiment consulté sur ce point. Le projet a été brièvement mentionné en Avril, mais c'était juste pour voir si ça me tentait. C'était du genre "hey, voilà ce qu'on essaie de réaliser, aimerais-tu en être ?" Ce à quoi j'ai répondu "absolument." Puis je n'ai plus eu d'infos avant la mi-Juin [rires]. Et ils avaient déjà les participants, les remplaçants de dernière minutes, et tout le reste.

D'accord. En parlant des participants de cette édition, je voulais savoir si tu étais familier avec Clément Petiot, notre icône française. Je ne sais pas si tu l'as remarqué, mais sur les réseaux sociaux de la WWE les fans français étaient comme des fous, à envoyer des centaines de messages pour l'encourager. Donc je voulais savoir si tu connaissais un peu son parcours.

J'ai seulement appris son parcours (grâce au CWC) en faisant mes recherches, vu que je suis un des commentateurs. J'ai eu la chance de le voir il y a deux semaines et de parler un peu avec lui. Je ne suis pas super familier avec ses antécédents, mais oui, on a vu tout ce qu'il s'est passé avec les fans français. Personnellement, ça me fait chaud au cœur, de voir ces gars-là [les moins mis en avant] avoir autant de soutien. Voir comment leurs compatriotes les considèrent comme "leurs gars". C'est un des aspects les plus cool de ce tournoi.

 

Absolument, il y a comme une atmosphère de coupe du monde. Une dernière question pour moi, vu que tu parlais de ta connaissance du Catch indépendant, je voulais savoir si tu avais entendu parler de Mike Bailey, pour résumé il lui est... [Daniel interrompt ma phrase]

EVOLVE !

 

Euh, oui ! Exactement ! Correct ! [rires]

Je suis très familier avec pas mal de ces gars ! [rires]

 

Oui, il était annoncé comme la prochaine grande star, non seulement parce qu'il était un super voltigeur mais également détenteur d'une ceinture noire en Tae Kwon Do. Mais malheureusement il travaillait illégalement et il est désormais banni des États-Unis pour les 5 prochaines années. Je voulais juste savoir si tu le connaissais et si tu le voyais à la WWE un jour, peut être dans une autre édition du CruiserWeight Classic.

Oh... Ah ouais, je n'avais pas réalisé qu'il était banni des États-Unis. C'est vraiment dur, car j'ai vu son travail et ce que j'aimais, c'est qu'il ajoutait à son style des coups de pieds très rapides. On va en voir beaucoup [lors du CWC], il y a un gars de Hong-Kong qui s'appelle Jason Lee. Au début je me suis dit, "okay, Akira Tozawa de la Dragon Gate sera le type le plus rapide du tournoi," et puis j'ai vu Jason Lee et je me suis dit "ahhhh, je pense que ce gars à les coups de pieds les plus rapides de tout le Catch." Le seul qui pourrait avoir des coups de pieds plus rapide en terme de technique, pas forcément d'impact, serait Mike Bailey. Mais je n'avais aucune idée qu'il avait été déporté et qu'il n'était plus autorisé à entrer sur le territoire. J'ai moi-même été déporté du Royaume-Uni en 2003 car je n'avais pas le permis de travail requis. Je sais que quand tu es catcheur indépendant tu essaies juste d'être engagé sur des shows, et parfois ce genre de trucs te décourages, car ça coute très cher. Je ne sais pas si la WWE à un œil sur lui, mais je suis de tout cœur avec lui car c'est une position difficile dans laquelle il se trouve.

 

En effet. Daniel, je voulais juste te remercier, c'était super de t'avoir avec nous, un vrai honneur de te parler. Donc encore merci.

De rien. >>

 

L'entretien prenait fin sur ces paroles, étant donné qu'entre interviewers, il était tacitement convenu de se limiter à 3 ou 4 questions chacun. La chance était quand même été de notre côté, puisque pas mal de journalistes n'ont pas eu l'opportunité de converser avec l'ancien champion du monde. Le reste de la conférence réservait peu de surprises, à part l'admiration constante de Bryan pour Kota Ibushi, et son rire si unique qui ponctuait ses réponses. En fin de conférence, et avant de raccrocher, le bureau de communication nous faisait part d'une dernière surprise, un autre entretien exclusif dont Catch-Newz vous fera part dans quelques jours. A suivre !

 

L'entrevue en audio (anglais) :

 

 

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2022 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche