Nos chroniques



Nos chroniques

The Rhodes : Une histoire de famille

Crédit photo : WWE

Alors que le 11 juin prochain marquera le quatrième anniversaire de la disparition de Dusty, patriarche de la célèbre famille Rhodes et que son fils Cody a présenté Double or Nothing, le premier événement de l’AEW le 25 mai dernier, j’aimerais aujourd’hui vous conter l’histoire de cette dynastie qui a marqué le sport divertissement de son empreinte.

     Dusty | Le rêve américain

Virgil Riley Runnels Jr, de son vrai nom, a débuté sa carrière à la National Wrestling Alliance (NWA) en 1974. Il est repéré par le promoteur de l’époque, Gary Hart. Ce dernier lui donne le nom de scène Dusty Rhodes en hommage au personnage Larry Rhodes interprété au cinéma par Andy Griffith dans le film «Un homme dans la foule» (sortie dans les salles obscures en 1957 et réalisé par Elia Kazan). Durant sa première année, il fait équipe avec Dick Murdoch sous le nom de scène commun «Texas Tornado».

Il est très rapidement impliqué dans des rivalités avec les grandes stars de l’époque telles que Abdullah The Butcher, Blackjack Mulligan, Harley Race,Terry Funk ou encore les légendaire Four Horsmen. The Nature Boy Ric Flair, The King Harley Race et l’American Dream se battront à plusieurs reprises pour le titre mondial de la fédération. Dusty remporte le NWA World Heavyweight Championship pour la première fois le 21 août 1979 et restera champion pendant cinq jours seulement.

Le 21 juin 1981 il remporte son second championnat mondial et met un terme au règne de Harley Race qui était alors de 51 jours. Il perdra le championnat 88 jours plus tard, le 17 septembre, face à Ric Flair.

 * Dusty Rhodes vs Harley Race (Extraits)

 

 * Dusty Rhodes vs Ric Flair (Extraits)

En parallèle, Dusty Rhodes est également un booker de la World Championship Wrestling (WCW) alors détenue par Jim Crockett et plus connue sous le nom Jim Crockett Promotions. Nous lui devons beaucoup de stipulations de match, la plus célèbre étant les War Games, mais aussi beaucoup de noms de Pay Per View tels que Great American Bash ou encore BattleBowl.

 * Dusty Rhodes revient sur la création des War Games

Il remporte le titre télévisé de la NWA en 1985 et son troisième championnat du monde face à Ric Flair lors de Great American Bash à l’été 1986.

  * Dusty Rhodes vs Ric Flair (Extraits)

Cependant, à la fin des années 80, Dusty Rhodes est renvoyé de la Jim Crockett Promotions ainsi que de la WCW pour avoir saigné durant une altercation avec les Road Warriors. Si aujourd’hui le saignement est souvent utilisé sur les écrans, il était autrefois interdit. Ce dernier rejoint donc la fédération de Vince McMahon au début de l’année 1990. Sa nouvelle gimmick «Common Man» est vivement critiquée par les fans qui sont convaincus que la fédération veut humilier Dusty Rhodes. Le lutteur mettra rapidement les choses au clair en assurant que la gimmick et le costume sont ses idées et très vite il entrera en rivalité avec le Macho King Randy Savage.

 * Dusty Rhodes vs Randy Savage (Match complet, 25 mars 1990)

La rivalité se conclura par le tout premier match par équipe mixte de l’histoire de la WWE. Le combat opposant Dusty Rhodes et Saphirre (manageuse) à Randy Savage et Sensational Queen a alors lieu lors de WrestleMania VI. Après une trahison de la part de son manageur, Dusty Rhodes entre en rivalité avec le Million Dollar Man Ted Dibiase, ce qui marque également la première apparition télévisée (en national) de son fils Dustin. Le père et le fils quittent la WWF au mois de janvier 1991, marquant ainsi la fin de carrière de catcheur à temps plein de Dusty Rhodes.

Les deux hommes rejoignent la WCW et l’American Dream devient un élément majeur de la fédération. Membre du comité de scriptage, membre de l’équipe de production, commentateur influant, il arbore de multiples casquettes en dehors des rings. En 1994 il effectue cependant un retour attendu en combattant aux côtés de son fils Dustin et des Nasty Boys dans un match par équipe face à Arn Anderson, Bunhouse Buck, Terry Funk et la Colone Rob Parker.

L’homme au pois jaune est introduit au Hall Of Fame de la WCW en 1995 (il rejoindra celui de la WWE bien plus tard, en 2007) et fera même partie intégrante de la NWO (lors de Souled Out 1998, il trahit Larry Zbyszko, provoquant une vague de stupeur et d’indignations). Il effectue un passage express à la Extreme Championship Wrestling avant de revenir à la WCW et de relancer sa feud légendaire avec Ric Flair. Le 8 octobre 2003, il se rend du côté de la Total Non Stop Action (TNA) pour affronter un certain Aj Styles dans un match pour le championnat du monde de la NWA.

 * Dusty Rhodes vs Aj Styles (Match complet, 8 octobre 2003)

Il restera dans la fédération de Dixie Carter pendant deux ans avant de retourner à la WWE où il signe un contrat de légende en septembre 2005. Il effectue son retour sur les écrans de la WWE lors du Raw Homecoming, le 3 octobre 2005. Il est introduit par ses deux fils au temple de la renommée le 21 mars 2007. Son dernier combat a lieu lors de Great American Bash 2007, où il affronte Randy Orton dans un Texas Bullrope Match. Il devient ensuite scripteur pour la fédération et effectuera quelques apparitions sur les écrans télévisés. Après un passage remarqué et salué en tant que General Manager de NXT, Dusty Rhodes nous quitte à l’âge de 69 ans, le 11 juin 2015. La WWE lui dédie alors l’édition du Money In The Bank qui a lieu quelques jours après sa disparition.

     Dustin | L'extravagant

Dustin Patrick Runnels de son vrai nom, est le premier fils de Dusty Rhodes. Il débute sa carrière de catcheur le 13 septembre 1988 après avoir été entraîné par son père. Durant les premiers mois de sa carrière, il effectue de brefs passages respectifs à la WCW et à la All Japan Pro Wrestling (AJPW) dans la brand des catcheurs par équipe. Il obtient ses premiers championnats par équipe en 1989 à la NWA (basée en Floride) avant de devenir champion du monde poids lourd, toujours à la NWA Florida. Les magazines Pro Wrestling Illustrated et Wrestling Observer Newsletter le nomment respectivement «Second rookie de l’année» et «Rookie de l’année». Ses débuts à la World Wrestling Federation ont lieu en 1990. Pendant un an il combattra aux côtés de son père, principalement face à Ted Dibiase et Virgil. Les deux hommes quittent la fédération de Vince McMahon afin de retourner à la WCW.

 * Dustin & Dusty Rhodes vs Ted Dibiase & Virgil

 

Dustin Rhodes restera à la WCW pendant quatre longues années au cours desquelles il deviendra champion des Etats-Unis à deux reprises mais aussi World Six Man Tag Team Champion (une fois) ou encore World Tag Team Champion (trois fond dont une fois avec Ricky Steamboat et deux fois avec Barry Windham).

 * Dustin Rhodes & Ricky Steamboat vs Arn Anderson & Larry Zbyzsko (World Tag Team Championship Match – Clash Of The Champions – 19 novembre 1991)

Il effectue un premier retour à la WWF en 1995. C’est à ce moment précis qu’il adopte la gimmick de Goldust. En janvier 1996, le personnage au visage doré et à la personnalité mystérieuse remporte son premier championnat intercontinental au détriment de Razor Ramon. C’est d’ailleurs pendant ce match que Marlena (légendaire manageur de Goldust) effectue sa première apparition.

 * Goldust vs Razor Ramon (Intercontinental Championship Match – 21 janvier 1996)

Il remporte le titre intercontinental pour la seconde fois le 1er avril 1996 avant d’entamer une rivalité avec Amhed Johnson. L’année 1997 est marquée par sa rivalité avec Triple H, alors encore Hunter Hurst Hemsley, et le renvoi de sa manageuse, Marlena.

 * Goldust vs Hunter Hurst Hemsley (WrestleMania 13)

En 1998 il s’associe à Luna Vachon, donnant un côté encore plus étrange à sa gimmick. Dès l’or, il décide de se faire appeler «The Artist Formely Known as Goldust» et démarre une longue rivalité avec Marc Mero et Sable. Il obtient son troisième championnat intercontinental lors d’un match face au Road Dogg à Raw Is War le 30 mars 1999.

Il quitte la fédération après avoir rendu un vibrant hommage à Owen Hart.

Dustin Rhodes effectue ses premiers pas à la Total Non Stop Wrestling en 2002, son passage dure trois ans jusqu’en 2005 où il quitte la fédération aux côtés de son père Dusty, en chemin pour la WWE. Sa plus grande rivalité dans la fédération de Dixie Carter est avec le monstre Abyss.

 * Dustin Rhodes vs Kid Kash (TNA Final Resolution – 16 janvier 2005)

Son second retour à la WWE sera de courte durée puisqu’il quitte une nouvelle fois la fédération en 2007. Il ne connaît que peu de succès durant ce second passage chez Vince McMahon, sa dernière apparition sur les écrans de la WWE ayant lieu lors du Hall Of Fame le 31 mars. Dustin Rhodes décide d’effectuer un second run à la AJPW, fédération qui l’a presque vu naître. Il entre en rivalité avec Grand Muta et se produit sous le nom de Dustin Gold.

 * Dustin Gold & Hakushi vs Tajiri & Muta (Première partie)

 

Il retourne finalement à la TNA courant 2007 où il adopte une toute nouvelle personnalité : celle de Black Reign. Lors de l’édition 2007 du Pay Per View Genesis, il affronte Abyss dans un Shop Of Horrors Match.

 

Son contrat prend fin en 2008 et il effectue un nouveau retour à la WWE. Il revient sur les écrans lors de Cyber Sunday 2008 et plus précisément à la fin du combat entre le champion intercontinental Santino Marella et le challenger The Honky Tonk Man. Il quitte la fédération en mars 2019. Pendant ce troisième run long d’un peu plus de 10 ans, Goldust ne connaîtra que de petites rivalités face à des catcheurs tels que Trent Barreta, Mike Knox ou encore Ted Dibiase. Il passera la plupart de son temps dans la catégorie tag team de la fédération faisant équipe avec des personnes telles que son frère Cody Rhodes, Sin Cara ou encore Kofi Kingston.

Il connaît son apogée aux côtés de Sardust, période durant laquelle il remporte une nouvelle fois les championnats par équipe de la WWE.

 * Goldust & Stardust vs The Usos (WWE Tag Team Championship Match – Night Of Champions 2014 / Extraits)

 

Malgré une «fin de carrière» gâchée par les officiels de la WWE, Goldust renaît de ses cendres au début de l’année lorsqu’il annonce son départ de la fédération. Il nous offre un match historique et dores et déjà légendaire face à son frère Cody lors de Double Or Nothing le 25 mai. Si le talent de Dustin a été inexploité pendant de nombreuses années à la WWE, il y a fort à parier que ce dernier va connaître un second souffle au sein de la All Elite Wrestling (AEW).

 * Dustin vs Cody (Double Or Nothing / AEW – 25 mai 2019 / Extraits)

 

     Cody | Le fils prodige

Cody Garrett Runnels de son vrai nom, est le second des fils Rhodes. Il débute sa carrière au sein de la Ohio Valley Wrestling (ancienne fédération formatrice de la WWE). Il est alors entraîné par son père Dusty mais aussi par la légende Al Snow. Il effectue l’ensemble des ses combats à l’OVW sous son vrai nom.

 * Cody Runnels vs Mike Kruel (OVW - 2006)

 

Ses débuts télévisés ont lieu le 2 juillet 2007 dans un segment aux côtés de son père et du Legend Killer, Randy Orton. Se faisant désormais appeler Cody Rhodes, il perd son premier combat dans le roster principal lors de l’épisode de Raw du 16 juillet.

 * Cody Rhodes vs Randy Orton (Raw – 16 juillet 2007)

Il effectue plusieurs matchs en solo face à Hardcore Holly avant de s’associer à la légende. Les deux hommes deviennent champions par équipe le 10 décembre 2007, il s’agit là du premier titre de Cody Rhodes à la WWE.

 

 * Cody Rhodes & Hardcore Holly vs Lance Cade & Trevor Murdoch (Raw 15th anniversary – 10 décembre 2007)

La collaboration entre les deux hommes prend fin le 29 juin 2008 lors du Pay Per View Night Of Champions. Ce soir là, Cody Rhodes trahit son partenaire en rejoignant son adversaire du soir, Ted Dibiase Jr. Les deux hommes forment la Priceless et se lancent sur la route du Royal Rumble. Ils s’associent à Randy Orton le 5 janvier, donnant naissance à la Legacy. La saison 2008 - 2009 est marquée par la rivalité opposant le clan des McMahon à Randy Orton. La Priceless est mise à contribution dans l’ascension de la vipère au titre de la WWE et les trois hommes nous offrent de magnifiques combats sous l’insigne de la Legacy.

 

 * The Legacy vs Triple H, Batista & Shane McMahon (WWE Championship Match – Backlash 2009)

Sur la deuxième partie de l’année 2009, Cody Rhodes et Ted Dibiase Jr entament une rivalité avec la D-Generation X avec en ligne de mire les championnats du monde par équipe. Le plus grand affrontement entre les deux équipes a lieu lors du SummerSlam.

Le 28 décembre 2009, la Legacy montre des signes de faiblesses et Cody Rhodes affronte Mark Henry, match qu’il doit remporter si il veut garder sa place dans le clan. C’est lors du Royal Rumble 2010 que les trois hommes se séparent. Cody Rhodes intervient dans le combat de Randy Orton, lui causant sa chance au titre WWE. Ce dernier effectue un face-turn et se lance dans une rivalité l’opposant à ses deux anciens protégés. C’est à WrestleMania 26 que le chemin des trois hommes se sépare à tout jamais.

Avec la dissolution de la Legacy, le jeune Cody Rhodes doit donner un nouveau tournant à sa carrière. Il décide donc d’adopter la gimmick du «Dashing» Cody Rhodes. Très vite, ce dernier s’associe à Drew McIntyre afin de régner sur la division par équipe de la fédération. Les deux hommes remportent les championnats tag team lors de Night Of Champions.

 

 * Cody Rhodes & Drew McIntyre vs The Hart Dynasty ( Raw – Octobre 2010 / Extraits )

L’alliance entre les deux hommes prend fin du côté de Smackdown après une dispute. En janvier 2011, Cody Rhodes subit une blessure au nez dans son combat face à Rey Mysterio. Les deux hommes entrent en rivalité et s’affrontent à deux reprises. La première fois lors de WrestleMania et la seconde fois à Extreme Rules.

 * Cody Rhodes vs Rey Mysterio (Extraits – Extreme Rules 2011)

Il faudra attendre le 12 août 2011 pour que Cody remporte son premier titre en solo à la WWE. Il restera champion intercontinental jusqu’à son combat face au Big Show à WrestleMania 27. Pendant toute la durée de son règne, il essaiera à plusieurs reprises de devenir l’aspirant au titre poids lourds. Il connaît une petite rivalité avec la légende Booker T, donnant lieu à un affrontement lors de TLC.

Il redevient champion intercontinental lors d’Extreme Rules 2011, battant le Big Show. Il perd cependant le titre quelques semaines plus tard. La suite de son run à la WWE, il la passe respectivement aux côtés de Damien Sandow et de Goldust.

Tout comme son frère, il connaît une perte de vitesse dans les rangs de la WWE. Son personnage de Stardust (adopté en 2015) donnera lieu à un combat face à la star américain Stephen Amell lors du SummerSlam.

 * Stardust & King Barret vs Neville & Stephen Amell

Cody Rhodes quitte la fédération en 2016 et se tourne vers le circuit indépendant. Une décision qui sera gagnante puisque ce dernier s’offre un second souffle. Depuis son départ de la WWE, Cody Rhodes a été champion du monde de la ROH, champion par équipe de la ROH aux côtés de Young Bucks, champion Next Gen de la GWF ou encore meilleur catcheur de l’année 2017.

La carrière de Cody prend un réel tournant lorsqu’il annonce la création de la All Elite Wrestling, nouvelle fédération indépendante qui sème la panique dans les rangs de la WWE. Il y a fort à parier que cette dernière s’installera en tant que sa concurrente numéro 1 dans les prochains mois.

La famille Rhodes est de loin l’une des plus grandes familles que le monde du catch puisse connaître et c’est pour cette raison que j’ai décidé de leur consacrer une chronique. Le patriarche Dusty Rhodes nous a offert de magnifiques moments pendant ses 30 ans de carrière et aujourd’hui ce sont ses deux fils qui perpétuent l’héritage qu’il a laissé.La dynastie Rhodes nous réserve encore de belles choses et nous pourrons les voir une nouvelle fois à l’action le 29 juin prochain lors du prochain événement de la AEW: Fyter Fest.

Je terminerai cette chronique d’une manière simple mais non moins efficace: merci Dusty, merci Dustin, merci Cody.... MERCI POUR TOUT LES RHODES !


 Recommandé pour vous

Participant(s) à cette conversation

  1. Commentaire(s) (2)

  2. Ajouter le vôtre

Commentaire(s) (2)

This comment was minimized by the moderator on the site

Une seule chose qui me dérange
Hardcore holly "legende"
Sinon excellente chronique

This comment was minimized by the moderator on the site

Merci pour cette chronique, ça fait super plaisir de revoir quelques moments de cette famille mythique du catch et certains visages légendaires : Arn Anderson, Harley Race, sans parler des 4 horsemen, de Ric Flair, de Ricky Steamboat, et des autres. Moment émouvant dans le dernier chapitre temporaire de cette famille, lorsque les deux frères à la fin de leur affrontement, se prennent dans les bras, après que Cody ait demandé à Dustyn de ne pas raccrocher les bottes, la voix tremblante...

Merci pour cette chronique, ça fait super plaisir de revoir quelques moments de cette famille mythique du catch et certains visages légendaires : Arn Anderson, Harley Race, sans parler des 4 horsemen, de Ric Flair, de Ricky Steamboat, et des autres. Moment émouvant dans le dernier chapitre temporaire de cette famille, lorsque les deux frères à la fin de leur affrontement, se prennent dans les bras, après que Cody ait demandé à Dustyn de ne pas raccrocher les bottes, la voix tremblante d'émotion, et la foule qui hurlait Dusty ! Grosse pensée à l'american dream, Dusty Rhodes, que j'ai connu à la fin de sa carrière, et dont les affrontements avec un de mes héros d'enfance Ric Flair, animaient nos après midi et nos soirées parfois. Même si c'était sur des VHS, avec des images dégueulasses d'avoir été enregistrées et réengistrées, qu'on ne comprenait rien à ce qu'ils disaient, croyez moi, c'était énorme. Ca fait plaisir de voir revoir ça.

Lire la suite
Il n'y a aucun commentaire de publié ici pour l'instant.

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2019 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche