Nos chroniques



Nos chroniques

Review NXT TakeOver Phoenix

Crédit photo : WWE

Cette célébration des DIY version heel avec leur titre respectif était la meilleure façon de nous faire comprendre que ce TakeOver était tout simplement la consécration des deux lutteurs principaux qui auront porté NXT sur leurs épaules pendant tout 2018 et qui en ont fait ce qu’il est devenu aujourd’hui : probablement un des meilleurs programmes de catch actuellement. Il était déjà incontestable que Johnny Gargano et Tommaso Ciampa allaient faire partie de ceux qui auront le plus marqué la brand jaune durant leur passage, désormais ils peuvent se targuer d’avoir une des histoires la mieux racontée de l’histoire de la WWE. Raconter des histoires justement, ce NXT TakeOver l’a parfaitement fait durant chacun (ou presque) des matchs proposés sur la carte.


A peine le show commence que l’on comprend que ce soir personne n’est là pour plaisanter. Les War Raiders nous font une entrée avec une armée de viking bien badass et c’est justement ce qu’il faut faire avec des talents qui ont des personnages aussi marqués pour que l’on puisse complètement se plonger dans l’univers qu’ils nous proposent de rejoindre. Avec une entrée pareille, on saisit rapidement qu’une telle construction autour des War Raiders n’est pas anodine et laisse peu de doutes quant à l’issu du combat mais ce n’est pas grave. C’est à peine à l’opener et l’on a déjà envie de chanter « This is awesome » avec le public même si on est tout seul dans sa chambre. Hanson a été particulièrement impressionnant, nous faisant les mêmes prises que les lutteurs de 205live malgré son poids. Les fans de l’Undisputed Era pourront peut-être être déçus d’assister certainement à l’effondrement de leur rêve de voir les 4 membres porter toutes les ceintures de NXT, mais s’il fallait leur enlever les ceintures par équipe, c’était sûrement la meilleure façon de le faire.


Autre match dont l’histoire était particulièrement bien racontée, celui pour le titre féminin de NXT. Bianca Belair qui arrive hyper confiante grâce à sa streak et qui se fait remettre à sa place bien comme il faut par Shayna Baszler sans pour autant se faire totalement exploser était à mon avis ce qui était de plus logique. Bianca apparaissait comme une réelle menace (ce coup de fouet avec sa tresse était réellement impressionnant) et est désormais totalement légitime pour être dans le top de la division féminine, mais c’était sûrement trop tôt pour lui donner le titre et ils ont bien joué sur ce côté « inexpérimentée » de la lutteuse, notamment lorsqu’elle a paniqué et n’a pas su gérer l’absence temporaire d’arbitre malgré toute la bonne volonté du monde. Shayna Baszler en ressort encore plus forte et dominante, faisant bien comprendre que son règne risque d’être marquant et que ce n’est pas n’importe qui qui aura l’honneur de lui prendre son titre. De plus, on peut très bien imaginer un rematch entre les deux, notamment pour donner le titre à Belair, mais pas tout de suite, celle-ci devant engranger de l’expérience et de la maturité pour ne pas échouer une deuxième fois.


Evidemment, les deux autres matchs pour des titres étaient excellents, mais il pouvait difficilement en être autrement vu les affiches. Ricochet qui demande à quel Gargano il a en face, et Gargano qui nous fait comprendre facilement mais sans tombé dans la caricature du heel qui triche ou autre mesquinerie que ce n’est pas le gentil héros que l’on a sur le ring, est juste un exemple de moment qui illustre parfaitement le fait que les deux athlètes parvenaient à nous dire beaucoup de choses rien qu’avec leurs actions. Ricochet apparaissait clairement au-dessus, et l’on voyait bien petit à petit Gargano comprendre que pour s’en sortir, il n’avait d’autre choix que de céder « au côté obscur ». Le fait qu’il n’y ait pas eu de surenchère, comme un low-blow, de la triche ou une intervention de Ciampa était vraiment appréciable. Il a « simplement » enlevé les tapis de sécurité en dehors du ring, mais sans ça, il n’aurait jamais pu enfin gagner un titre en solo. D’ailleurs, j’espère qu’il continuera toujours à porter des tenues de superhéros et qu’il ne changera pas pour des tenues inspirées de « méchants » de comics, car ça renforce justement le contraste entre ce qu’il pense de lui-même et ses actions.


Etonnement, j’ai trouvé que le match entre Ciampa et Black était le match de championnat le moins prenant de la soirée (peut-être que les matchs d’avant ont mis la barre trop haute). Cependant, rien à redire sur le storytelling du match encore une fois. Ciampa est vraiment détestable : le mec se permet de prendre une pause et de boire de quelques gorgées d’eau tellement il est arrogant. Son imitation de la pose de Black quelques secondes auparavant semble beaucoup moins insultante à côté de cela. En tout cas, la relation entre Ciampa et sa petite copine continue, et Aleister Black est définitivement prêt pour le Main Roster. Personnellement, je ne vois pas comment il pourrait être encore pertinent dans la course au titre et je n’imagine même pas la pop qu’il peut avoir s’il apparaît ce soir dans le Royal Rumble ou demain à Raw. Après, le segment de « bagarre général »non diffusé durant le show semble indiquer que Black n’en ait pas totalement fini avec Ciampa et Gargano.


Seul petit point négatif de la soirée, la confrontation entre Matt Riddle et Kassius Ohno. Non pas que le match fut mauvais (apprendre que Kassius Ohno à un certain fétichisme des pieds m’a fait beaucoup rire d’ailleurs), c’est juste que Kassius Ohno est apparu tellement faible dans cette feud que cela ne permet pas vraiment de mettre en avant Riddle correctement et faire comprendre à ceux qui le découvre que c’est un gros morceau, et Ohno a probablement perdu toute pertinence ici. C’est quand même assez paradoxal de détruire un personnage dans une branche dite de développement. Certes, il est à NXT pour mettre over les autres et n’ira sûrement jamais dans le roster principal, mais en étant si faible, le battre n’aura alors plus aucun sens.


Cependant, c’est un point noir que l’on peut facilement oublier et l’on retiendra qu’encore une fois, NXT TakeOver a tenu toutes ses promesses, avec un segment de fin non diffusé qui a de quoi nous intriguer pour la suite.


 Recommandé pour vous

Encore plus: |
  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajouter le vôtre

Commentaire(s) (0)

Il n'y a aucun commentaire de publié ici pour l'instant.

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2019 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche