Newz



Newz

Will Ospreay revient sur son match face à Shingo Takagi et sur sa blessure

 

Récemment invité du podcast The Sessions de Renee Paquette, Will Ospreay est revenu sur son dernier match avec Shingo Takagi et sur sa blessure.

Il nous dit :

“Quand je suis sur un ring, je suis mis à l'épreuve par Shingo, qui essaie de trouver de nouvelles façons complexes de présenter notre style de combat. J'ai l'impression que nous avons une façon différente de voir le catch professionnel. Nous avons fait un match en mai à Wrestling Dontaku et c'était l'une des nuits les plus infernales pour nous parce que la veille, toute la carte était en ordre, et puis quelques cas de COVID, et c'est tout nouveau, quelques catcheurs ont contracté le COVID, on se disait "Ah merde". On a dû changer les choses et on a combattu pendant 46 minutes. C'était un très long match, mais il était en perpétuel mouvement. Faire ce genre de chose dans un silence est l'une des choses les plus difficiles que j'ai faites dans ma vie.

C'était dur aussi parce que c'est celui où je me suis blessé. À un moment en mai, j'ai effectué un shooting star press dans ce match, je suppose que c'était un peu plus loin que ce que je faisais habituellement, mais au lieu de retomber [à plat], mon corps est retombé [vers le haut] et j'ai fait une sorte de scorpion ou de cobra d'une manière bizarre. J'ai senti un bruit sec dans mon dos, je ne l'avais jamais senti auparavant. Je me suis blessé au dos et j'ai une blessure au cou depuis des lustres. À la fin du match, j'étais vraiment mal en point. Le Japon a fait un lockdown national fou, et je me suis dit, "Je vais prendre un congé" et aller voir quelles étaient les blessures. Je suis rentré chez moi, je me suis fait examiner, j'ai passé des IRM, et j'étais foutu. Je garderai pour moi l'étendue réelle des blessures parce que je pense que ça ne regarde personne, mais c'est l'un de ces moments où je suis tellement abîmé. J'aurais pu me dire que je vais endurer ça, mais pour la première fois, je me suis dit : "Je suis blessé, je dois rentrer chez moi et régler ça". C'était une accumulation de choses, il y avait beaucoup de pression psychologique pesant sur nous et toutes ces blessures, tout ça était si grave.”

 

Le 25 février prochain, au sein du  Palais des Sports de Dreux, dans l'Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire, Will Ospreay combattra face à Tristan Archer lors de l'épisode 12 de la Rixe.

Une présence incroyable pour un show qui ne sera à manquer sous aucun prétexte.

Vous pouvez acheter votre billet par ici, les prix varient entre 5 euros pour les enfants de moins de 12 ans à 30 euros pour le premier rang.

Crédit photo : NJPW


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2023 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche