Gaming



Gaming

WWE et 2K demandent l'annulation du procès face à la tatoueuse de Randy Orton

 

Le 3 octobre 2022, le jury rendait son verdict et tranchait en faveur de la tatoueuse de Randy Orton. La WWE et 2K Games (incluant WWE, Take-Two Interactive, 2K Games, 2K Sports, Visual Concepts et Yukes) étaient dans l'obligation de remettre 3 750$ en dommages et intérêts à Catherine Alexander (la tatoueuse).

 
 

Aujourd'hui on apprend que la WWE et 2K veulent porter le dossier en appel puisque la requête a été déposée. En effet, ils demandent l'annulation du premier procès devant jury et qu'un nouveau procès se déroule pour avoir un nouveau jugement par un juge. Dans cette nouvelle requête, la WWE et 2K plaident pour un jugement basé sur les droits américains et si ça ne fonctionne pas, ils vont se baser sur l'article fédéral 59 basé sur ''les problèmes d'utilisation équitable, de renonciation, d'estoppel et de licence''.

Ils ajoutent que c'est au tribunal américain de décider à la fin de cette histoire et non au jury, qu'il s'agit d'un jeu vendu et non des gens qui l'achètent pour avoir les tatouages, et que les tatouages sont sous les droits de l'individu qui a reçu l'encre. Une affaire qui sera donc relancée prochainement et qui sera surveillée par beaucoup de compagnies de jeux vidéo.

Le résultat du procès pourrait changer drastiquement le ton des futurs jeux vidéo sportifs où les tatouages sont souvent illustrés sur les athlètes pour ajouter au réalisme. Un dénouement en faveur de la tatoueuse pourrait inciter de nombreux tatoueurs à lancer des poursuites judiciaires contre les compagnies de jeux vidéo ou de créer des licences sur l'utilisation des tatouages.

Crédit photo : 2K


 Recommandé pour vous

  1. Commentaire(s) (0)

  2. Ajoute le tien
Et si tu étais le premier à partager ton avis ?
Encore plus: | | |

Suivez-nous

Publicité

© 2007-2022 Tous Droits Réservés Catch-Newz. La reproduction et exploitation du texte sont strictement interdites sans accord écrit au préalable.

Recherche